Livre : Au chevet des Bonaparte. De quoi sont-ils morts ?

Après un premier livre consacré à l’autopsie de Napoléon Ier et la mise à jour de toutes les erreurs commises sur les causes de sa mort depuis deux siècles, l’idée a germé de se pencher sur les problèmes de santé de ses parents, ses frères et sœurs, son fils et quelques neveux. La découverte ne …

Napoléon III – Revue du Souvenir Napoléonien hors-série n°6 : Biarritz sous le Second Empire 1854-1870

On a beaucoup parlé de l’Empereur et de l’Impératrice Eugénie à Biarritz. Mais si leur résidence, la Villa Eugénie, a été régulièrement abordée, elle l’a souvent été de manière répétitive et erronée. À l’exception d’Yves Badetz dans les années 1990, alors conservateur au château de Pau, qui s’est attelé à la description intérieure de la …

Paris de Lutèce à nos jours n°29 : Paris en chansons

Paname, Paname… En France tout finit par des chansons… L’adage bien connu révèle surtout une passion immodérée pour les rythmes entraînants et pour les poèmes en musique. Et dans ce cadre, Paris a, de tout temps, été à l’origine de mélodies ayant, depuis, fait le tour du monde.En lien avec la crise sanitaire, ce numéro …

Napoléon III – Revue du Souvenir Napoléonien n°51 : Les derniers secrets d’Eugénie

La dernière souveraine. Il y a tout juste cent ans s’éteignait l’Impératrice Eugénie. Celle qui, dès son mariage avec Napoléon III en 1853, avait très tôt changé de dimension, ne s’était pas contentée de servir de faire-valoir. Elle avait accepté les régences successives que l’Empereur lui avait confiées et s’était attelée à une tâche tout …

Livre : Junot, Premier aide de camp de Napoléon

Junot est le plus célèbre des inconnus de l’entourage de Napoléon ! En effet, aucune biographie sérieuse ne lui a été consacrée depuis celle de Jean Lucas-Dubreton en 1937. Il a fallu utiliser en priorité les archives émergeant directement du passé, en direct  du « présent » de Junot, en particulier les correspondances de tous les intervenants, les …

14-18 n°89 : Grippe espagnole Covid-19 quelques similitudes

« Nous sommes en guerre ». Si la présidence de la République avait appelé de ses vœux que 2018 – dernière année de la commémoration de la Grande Guerre – soit l’année Clemenceau, le chef de l’État, Emmanuel Macron, s’est bien gardé lors de sa première allocution télévisée aux Français, en mars dernier de paraphraser …